YOUCAT Daily

Tue, August 3, 2021

Mt 14, 22-36

Aussitôt Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l'autre rive, pendant qu'il renverrait les foules. Quand il les eut renvoyées, il gravit la montagne, à l'écart, pour prier. Le soir venu, il était là, seul. La barque était déjà à une bonne distance de la terre, elle était battue par les vagues, car le vent était contraire.

Vers la fin de la nuit, Jésus vint vers eux en marchant sur la mer. En le voyant marcher sur la mer, les disciples furent bouleversés. Ils dirent : « C'est un fantôme. » Pris de peur, ils se mirent à crier.

Mais aussitôt Jésus leur parla : « Confiance ! c'est moi ; n'ayez plus peur ! » Pierre prit alors la parole : « Seigneur, si c'est bien toi, ordonne-moi de venir vers toi sur les eaux. » Jésus lui dit : « Viens ! » Pierre descendit de la barque et marcha sur les eaux pour aller vers Jésus. Mais, voyant la force du vent, il eut peur et, comme il commençait à enfoncer, il cria : « Seigneur, sauve-moi ! » Aussitôt, Jésus étendit la main, le saisit et lui dit : « Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ? » Et quand ils furent montés dans la barque, le vent tomba. Alors ceux qui étaient dans la barque se prosternèrent devant lui, et ils lui dirent : « Vraiment, tu es le Fils de Dieu ! » Après la traversée, ils abordèrent à Génésareth. Les gens de cet endroit reconnurent Jésus ; ils firent avertir toute la région, et on lui amena tous les malades. Ils le suppliaient de leur laisser seulement toucher la frange de son manteau, et tous ceux qui le faisaient furent sauvés.

266

Quel est l'apport de la « subsidiarité » pour la durabilité ?

Sans le principe de subsidiarité, il manquerait la pièce maîtresse organisationnelle du développement durable : il faut laisser agir l'échelon le plus bas s'il est capable de le faire. Il n'a nullement besoin d'être tancé ni régenté par ses instances supérieures. Il est facile d'abuser de l'écologie pour introduire plus d'État, de législation et de centralisation, au lieu de créer des structures de liberté et de les adapter aux environnements socioculturels et naturels locaux.
Inspiration
Je suis convaincu que dans la vie de tout chrétien, il y a un moment où Dieu nous invite à faire quelque chose d'extraordinaire avec lui, une chose qui, sans lui, serait irréalisable. Mais c'est à nous de décider si cela va avoir lieu ou non. Il n'y a qu'un pas à faire : si tu veux marcher sur l'eau, tu dois d'abord sortir du bateau.
Christoph Kreitz

Une expérience quotidienne de la foi encore meilleure

Développez votre confiance avec notre application mobile.